Déclaration de TIC sur la décision de la Cour suprême sur les enregistrements secrets comme preuve

~~« La décision de la Cour suprême est une grande avancée pour la lutte contre la corruption en Croatie ! » a affirmé la Présidente de TIC Davorka Budimir pour NOVA TV. Elle a expliqué que « si l’enregistrement de Marija Budmir n’avait pas été déclaré recevable, il aurait été difficile pour le Procureur Général de prouver que le Maire de Vukovar,  Željko Sabo, a voulu versé des pots-de-vin  Marija Budimir. En lui promettant de lui offrir « tout ce qu’elle voudrait » Sabo souhaitait détourner le système et la volonté de l’électorat. Ce comportement de la part des politiques est inacceptable ! Les voix du Conseil Municipal de Vukovar, comme toutes les voix au niveau local ou national, ne peuvent être marchandées. Cette pratique entraine de lourdes sanctions. Si tel n’était pas le cas, notre démocratie ne serait réduit qu’à un système où  les contribuables paieraient ».

Newsletter prijava Faire un don