Inactivité du Conseil National de lutte contre la corruption

Transparency International Croatia dénonce l’inactivité du Conseil National dans sa mission de suivi de la mise en œuvre de la stratégie anti-corruption.


Peđa Grbin lors de la conférence de presse de SDP  a déclaré que « Si HDZ ne veut pas mener la bataille contre la corruption, qu’ils laissent d’autres personnes le faire. Je suis certain qu’il y a beaucoup de personnes qui ont la volonté et les connaissance pour conduire une telle institution ». TIC a souligné que la lutte contre la corruption n’est pas une question du pouvoir en place et ne doit pas non plus dépendre de la volonté des politiques des différents partis. C’est avant tout une question de responsabilité politique et un test des élites.


« L’inactivité de Conseil au cours de ces dernières années indique qu’il ne porte que peu d’intérêt au succès de la lutte contre la corruption et à la sensibilisation des citoyens sur les impacts négatifs de la corruption. La corruption met à mal les droits de l’Homme, détruit les structure et le moral de la société, cela empêche aussi le développement économique et l’égalité entre les citoyens. La lutte contre la corruption ne doit pas être une question de volonté politique c’est avant une question de détermination et d’envie de développer une conscience sociale pour le changement » a souligné la Présidente de TIC, Davorka Budimir.

Newsletter prijava Faire un don