Journée internationale contre la corruption - communiqué de presse

L’association des employeurs et TIC ont signé un accord de coopération.

Les deux organes vont désormais coopérer pour la suppression de la corruption et la promotion d‘un marché équitable et de valeurs démocratiques.
C’est lors de la journée internationale de lutte contre la corruption que Bernard Jakelić –Directeur général adjoint de l’association des employeurs croates- et la Présidente de TIC, Davorka Budimir, ont signé un accord de coopération.


Les deux associations vont coopérer dans la lutte contre la corruption, la promotion des valeurs démocratiques et la concurrence loyale avec comme objectif de voir une progression économique en Croatie. Leur travail va inclure notamment la définition de recommandations et orientations pour lutter contre la corruption, l’organisation de campagnes de sensibilisation et de suivi ainsi que l’évaluation des réformes entreprises par le gouvernement et les autorités publiques.


La corruption n’est ni à gauche ni à droite ni au centre. Il appartient aux individus d’assumer les conséquences de leurs actions réalisées ces vingt dernières années. La plupart des entreprises croates font leur travail de façon responsable et honnête. Toute l’économie et tous les employeurs ne peuvent et ne doivent être identifiés comme étant corrompus par la faute de quelques individus malhonnêtes. Les entrepreneurs ont énormément de responsabilité, mais ils ont également le droit d’avoir en amont des conditions propices à la réalisation de leurs affaires dans un environnement sans corruption.


Au-delà de tous ces éléments, tous les citoyens sont appelés à mettre en œuvre leur connaissance et leur sens des responsabilités dans le travail qu’ils effectuent et ce quel qu’il soit afin que nous puissions des aujourd’hui vivre différemment et dans de meilleures conditions » a souligné Davorka Budimir, Présidente de TIC.


L’association des employeurs croates et ses membres prônent l’obéissance à la loi et la transparence dans le secteur public comme privé. « A cote de la qualité de la loi, il est également important d’assurer une supervision équivalente de leur mise en œuvre. L’association a souligné le besoin de réformes qui permettront notamment de combattre la corruption, les illégalités et d’améliorer la transparence. Seules les reformes prévoyant de profonds changements peuvent créer les conditions requises pour la croissance et le développement dont nous avons besoins. L’association a affirmé son engagement à supporter tous les efforts qui mèneront à la création d’un meilleur environnement de travail. Poursuivre la lutte contre la corruption et améliorer la transparence en sont les deux éléments fondamentaux » a rappelé Bernard Jakelić, le directeur général adjoint de l’Association au moment de la signature de l’accord.
 

Dokumenti

Galerija

Newsletter prijava Faire un don