L’arrestation des officiels témoignent du travail d’investigation fait dans le domaine de la corruption en

Les représentants de TIC ont rappelé que la lutte contre la corruption est un processus qui prend du temps et qui n’a pas pris fin avec l’accession de la Croatie à l’Union européenne.


« Les responsables qui sont élus envoient un mauvais message au vue de  la façon dont ils se comportent. Au-delà de l’acte de corruption lui-même, ils causent des dommages immatériels et notamment la perte par les citoyens de toute confiance dans les institutions politiques. C’est une nouvelle expérience pour le système judiciaire, la pratique et le temps nous diront si elle est efficace » selon les déclarations faites par Davorka Budimir, présidente de TI Croatia au SETimes.

Newsletter prijava Faire un don