La société civile croate va-t-elle survivre à l’accession à l’Union européenne?

Les règles du jeu concernant le financement des organisations de la société civile va changer lorsque la Croatie aura rejoint l’Union européenne. L’optimisme dont il a été fait preuve lors de déclarations quant à l’accès à des fonds,  au caractère durable et a la continuité de l’action des NGO n’est pas justifié bien que ce secteur fasse envie a un croate sur 58.


Cela fait un mois à présent que les organisations de la société civile attendent des informations de la part des ministères concernés sur les procédures qui seront mises en place pour la définition des priorités financières pour la période 2014-2020. Cependant, selon les informations données par l’Agence centrale de Financement les groupes de travail devraient commencer ce mois-ci!


Pour la période de 2014 à 2020, le Fonds social européen – un fonds destiné à financer des projets ayant pour but d’augmenter l’emploi dans les pays membres- accordera des fonds aux personnes le demandant et qui s’inscrivent dans des domaines précis définis en amont. Ce fonds a été créé dans le but de réduire les différences de développement entre les Etats membres.
Afin de renforcer la cohésion socio-économique, les priorités sont ajustées selon les nécessités locales, chaque pays défini donc ses propres priorités.
Etant donné que la société civile contribue en Croatie au développement du processus démocratique, à la protection des droits de l’Homme et à l’Etat de droit, nous considérons comme essentiel que des représentants de la société civile participent à l’élaboration des priorités pour qu’un soutien aux organisations de la société civile soit assuré.


De plus, le secteur des ONG procure des recettes à l’Etat et crée de l’emploi. En effet, selon les données du Ministère des Finances, ces organisations employaient 17 724 personnes en 2010 et 28667 en 2011 soit une augmentation du nombre d’emploi de 5 pourcent.


 En outre, conformément  au Code sur les consultations avec le public, 85 organisations de la société civile ont demandé au Ministre des Finances, au Ministre du développement régional et aux fonds européens d’informer le public sur les avancées dans le processus décisionnel relatif à la définition des priorités financières pour la période 2014-2020 et d’inclure des représentants de la société dans cette procédure de préparation.

Newsletter prijava Faire un don