Lettre au Ministre des affaires étrangères et européennes sur la violation des droits de l’homme au Venezuela

Votre Excellence,  

Au nom de Transparency International Croatie et en tant que membre de Transparency International, je voudrais vous faire part de mon inquiétude quant aux violences ayant lieu actuellement au Venezuela et leurs conséquences dramatiques pour les droits de l’Homme.
Transparency International est un mouvement regroupant plus d’une centaine d’organisations non gouvernementales à travers le monde et qui partagent une même vision, celle d’un monde dans lequel les gouvernements, le monde des affaires, la société civile et  les personnes dans leur quotidien ne connaitraient  plus des questions relatives à la corruption. Notre organisation, Transparency International Croatie, appartient au mouvement  global Transparency International, dès lors notre mission est de mettre fin à la corruption et de promouvoir la transparence, la responsabilité, et l’intégrité à tous les niveaux de la société.


Nous sommes particulièrement alarmés par les évènements se déroulant en ce moment au Venezuela. Les citoyens sont attaqués car ils protestent contre l’insécurité, la violence, la corruption et l’inflation qui frappent le pays. En réponse à  ces manifestations le gouvernement a dénié aux Vénézuéliens leurs droits fondamentaux, notamment le droit d’accès à l‘information, le droit de se réunir et celui de s’exprimer librement. Il a été rapporté que des douzaines de personnes ont été tuées, blessées, torturées ou détenues illégalement depuis que les manifestations ont débuté au mois de février, lorsque les étudiants ont commencé ce mouvement de protestation pacifique contre le gouvernement et les pratiques répandues de corruption.


Transparency International appelle le gouvernement Vénézuélien à garantir immédiatement aux citoyens leur droit à l’information, à la liberté d’expression et à celle d’assemblée. Le gouvernement doit arrêter d’harceler les médias indépendants ainsi que les journalistes mais aussi cesser la censure.


La privation faite aux citoyens de leur droit à une information impartiale et non censurée, les limitations faites au droit de protester pacifiquement, le déni de leur droit à un procès équitable ne sont pas seulement inconstitutionnels mais violent aussi les engagements pris par les Etats au terme des articles 19, 2, 21 et 14 du Pacte sur les droits Civils et Politiques.


Les autorités vénézuéliennes doivent enquêter sur ces violations et les violences qui se sont produites durant les manifestations et ce de façon indépendante et transparente. Ces évènements ne doivent pas constituer un prétexte pour poursuivre des opposants politiques.
La corruption -au sens d’abus de pouvoir aux fins d’un profit personnel- ainsi que des structures institutionnelles faibles exacerbent la situation actuelle. Leur autonomie limitée les rend peu effectives dans leur rôle de garant des droits de tous les citoyens et met à mal les principes démocratiques et la règle de droit. La démocratie ne doit pas être vécue uniquement le jour des élections mais doit être vécue chaque jour. Manifester pacifiquement est un droit existant dans toute société démocratique, Il devrait être légitime pour les citoyens d’aspirer  à un gouvernement et un environnement sans aucune corruption.


Transparency International Croatie appelle le gouvernement croate à adopter une position claire sur les récentes violations des droits de l’homme ainsi que les développements inconstitutionnels ayant lieu au Venezuela. Nous voudrions vous inviter à utiliser la session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies pour soulever votre inquiétude sur la situation au Venezuela sous l’Item 4 sur la situation des pays (March 17/18 2014).


Les bureaux de Transparency International du monde entier envoient des lettres similaires à leurs ministres respectifs des affaires étrangères. Ensemble nous demandons à la communauté internationale d’appeler à la préservation de la paix et de la démocratie au Venezuela.
Davorka Budimir,
TIC President

 

Dokumenti

Newsletter prijava Faire un don