Table Ronde : Comment rendre le financement des partis politiques plus transparent?

Au cours de sa première année de mise en œuvre, la loi sur le Financement des activités politiques et des campagnes électorales a prouvé qu’elle était solide mais des améliorations demeurent possibles, c’est ce qui est ressorti des discussions de la Table Ronde qui s’est tenue au Parlement Croate le 9 mars 2012.


Le but de cette table ronde était d’analyser l’application de cette nouvelle loi et de discuter des améliorations possibles. Des experts du GRECO, de Transparency International, des professeurs des Universités de Zagreb, Belgrade, Lisbonne et Maribor, des experts financiers, des représentants des institutions de suivi et des ONG de Croatie ou ailleurs ainsi que des représentants de différents partis politiques étaient présents et ont rendu ce débat particulièrement intéressant et productif.


Les différents modèles de mécanismes de suivi de financement des partis politiques ont été présentés par des pays de la région, des nouveaux Etats membres ou les Etats fondateurs de l’Union européenne. Les différentes façons qui permettraient une amélioration de la législation croate sur le financement des parti politiques ont été discutées et notamment la nécessité d’un audit obligatoire des rapports financiers réalisés, un rapport plus détaillé des dépenses annuelles des partis et une mise en œuvre plus strictes des sanctions prévues par la loi. Un certain nombre de lacunes ont été identifiées concernant les campagnes électorales, notamment le fait que le medias devraient publier la liste des prix pour les publicités de campagnes électorales mais aussi la nécessité d’améliorer d’avoir des dispositions plus claires quant à l‘utilisation d’un compte bancaire séparé pour les campagnes, le bannissement des donations après le jour de l’élection et l’introduction d’un contrôle plus stricte des donations faites par des personnes privées et en fixer les limites.


La table ronde a été organisée dans le cadre du projet régional Crinis, mis en place entre aout 2010 et 2013 par TIC afin d’identifier les forces et faiblesses du mécanisme de suivi du financement annuel des partis politiques et des campagnes électorales.

Newsletter prijava Faire un don